• Zoé de FoxRH

L'entretien vidéo : l’essentiel à retenir


entretien video

Pratique d’embauche ayant vu le jour aux États-Unis, les entretiens vidéos séduisent les recruteurs français. De nombreuses agences de recrutement se ruent vers cette nouvelle tendance pour proposer à leurs clients des profils opérationnels et qualifiés pour les postes proposés. Avant de tenter l’aventure cependant, il convient de cerner les avantages et les inconvénients de cette nouvelle forme d’entretien.

La solution vidéo : des avantages non négligeables

Que ce soit pour les recruteurs ou pour les candidats, les entretiens vidéo ont cet avantage de permettre un gain de temps considérable. Entre la réception du CV et l’entretien physique, la présélection téléphonique peut s’avérer plus ou moins chronophage. Pour les entreprises, cinq minutes suffisent pour visionner une vidéo d’entretien postée d’un candidat. Par téléphone, le processus dure en moyenne 20 minutes. De plus si la visioconférence peut se substituer à un entretien physique, le candidat n’aura pas à parcourir des kilomètres pour se présenter à l’entretien. Certains spécialistes pensent même qu'il est plus facile pour les demandeurs d’emploi de se remettre d’un refus après un entretien vidéo que lors d’un entretien physique. Dans le cas où l’entretien vidéo est différé, les interlocuteurs n’ont pas à se soucier de la disponibilité ni de l’un ni de l’autre. Après le tri des CV, le recruteur envoie un lien vidéo au candidat et celui-ci peut passer l’entretien une fois bien préparé. Il ne faut pas non plus oublier le fait que l’entrevue se déroule dans un milieu familier pour le candidat. Cela aura forcément un impact positif sur son niveau de stress.

Les inconvénients de la méthode

Côté recruteur, les entretiens vidéo, qu’il soit en différé ou en « live », enlève le côté humain du processus de recrutement. Ce dernier restant primordial pour nombre de recruteurs. Pour les candidats, les problèmes que peut poser ce type de recrutement :