• La team FoxRH

Collaborer à distance, toujours impossible ?

Mis à jour : juil. 8


Collaborer à distance, toujours impossible ?

Collaborer à distance, impossible ? Alexia de Bernardy* nous répond et nous livre quelques astuces solides pour mieux appréhender le travail à distance au travers de cette interview sur son dernier ouvrage "130 règles d'or pour collaborer à distance", ed Marabout, qui s'attaque à un gros sujet de société: le travail à distance.


FoxRH, cabinet de recrutement aux opportunités RH et Paie







Sommaire


  1. Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cet ouvrage ?

  2. D’où sont issus ces 130 règles ?

  3. A quel public s’adresse ces règles ?

  4. Comment expliquer que collaborer à distance soit si problématique ? Sommes-nous tous égaux ?

  5. Les 5 règles à retenir selon vous ?

  6. Les pièges à éviter ?

  7. Si vous aviez un seul conseil à donner aux salariés ? aux employeurs ?


1. Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire cet ouvrage ?


Après le succès de « Moteurs d’engagement : 365 actions pour mieux travailler ensemble » (chez Marabout), c’est mon deuxième ouvrage, pour partager au plus grand nombre les techniques concrètes observées sur le terrain pour mieux collaborer. Je suis quelqu’un de très pragmatique et j’aime formaliser des boites à outils concrètes dont j’ai moi-même d’ailleurs l’usage au travail.


2. D’où sont issus ces 130 règles ?


J’ai créé la société laWEbox en 2018, une application digitale qui diffuse et anime toutes les bonnes pratiques pour collaborer en équipe. En plus d’aider à passer à l’action, cette application se veut aussi un espace pour que les participants y partagent leurs retours d’expériences, leurs questions, leurs petites victoires. Cette application est un formidable miroir des attentes et des pratiques collectives de la société, car elle rassemble ainsi les techniques, doutes, besoins de tout un chacun pour mieux collaborer. Certains disent que c’est de l’intelligence artificielle au service de l’intelligence collective. C’est cette matière riche, partagée au fil des mois, que j’ai souhaité compiler dans ce livre pour partager avec vous les techniques de « vraies gens » en matière de coopération à distance.

Vous trouverez dans ce livre des exercices issus de l’application digitale dans la rubrique « La minute #laWEbox » et d’autres encore dans le prolongement digital qui vous est offert avec l’application laWEroom (voir page 196). C’est donc un livre « augmenté ».


3. A quel public s’adresse ces règles ?


Les actions sont classées par « population », L’ouvrage s’adresse à tout public travaillant à distance et certaines actions sont plus ciblées sur les chefs de projet et managers. Il y a notamment un chapitre dédié à la gestion de projet à distance ou l’animation de réunions car laWEbox travaille surtout dans la stimulation de communautés managériales.

Le grand public y trouvera également des techniques pour participer au mieux à une visio sans décrocher et pour faire d’une visio un succès !


4. Comment expliquer que collaborer à distance soit si problématique ? Sommes-nous tous égaux ?


Le télétravail et le télémanagement révolutionnent l’entreprise. Le projet d’une entreprise, au sens premier du terme, c’est de faire des choses ensemble. L’homme est un animal social. Nous avons tous besoin de nous voir en chair et en os pour être créatifs, progresser, comprendre les autres, imaginer des solutions à des problèmes complexes. Ce point est largement détaillé dans l’ouvrage pour que chacun prenne conscience de cette difficulté et se mette en mouvement.


5. Quelles sont pour vous les plus gros inconvénients du télétravail ?


Sur la durée, l’exercice du télétravail a révélé un second visage. Dans les faits, ça se complique si l’on veut collaborer avec nos collègues, clients ou fournisseurs sans se voir. Les chiffres l’attestent : alors que 55 % voulaient télétravailler davantage en avril 2020, ce taux a chuté à 29 % en septembre ,après le confinement. Tensions, incompréhension, collègues silencieux aux réunions téléphoniques, projets freinés, morosité, désengagement des équipes, etc.

Car la coopération à distance relève du team spirit, du management, du relationnel, et non pas des seules techniques pour travailler à distance. L’enjeu de la coopération à distance sur la durée, ce n’est pas les outils digitaux – il en existe toute une panoplie très aboutie, qui facilite le partage d’informations. L’enjeu du télétravail, c’est le maintien de la relation et de la confiance dans les équipes. Car la distance physique exacerbe la distance humaine, c’est-à-dire le manque de sentiment d’appartenance au groupe de travail, à l’équipe. Le mot d’ordre pour maintenir la collaboration à distance est donc d’investir plus de temps encore sur les fondamentaux de la relation entre nos collègues, nos collaborateurs, nos partenaires.


6. Les 5 règles à retenir selon vous ?


Difficile de se limiter à 5 ;-)

En voici 10 :


  • Limiter le format des réunions uniquement lorsque c’est vraiment nécessaire, et adapter ses réunions selon les leviers de motivation des participants

  • Se proposer comme animateur d’icebreakers pour démarrer les réunions en brisant la glace

  • Chercher à comprendre les avis des autres à distance grâce aux techniques de feedback

  • Donner accès à l’information avec humilité pour mettre en confiance les équipes. Former par exemple tout le monde à lire un compte d’exploitation pour comprendre son impact

  • Chercher les indicateurs clés de suivi et fixer des objectifs à court terme pour constater qu’on avance

  • Devenir ou prévoir un community manager et créer des binômes de mentoring

  • Choisir un thème exploratoire hors fiche de poste pour rester motiver à distance

  • Motiver par les forces, souligner les succès constatés, les efforts fournis, pour donner envie

  • Insuffler la culture de l’audace et de l’innovation avec des brainstorming de résolution des problèmes, des retours d’expériences entre pairs sur le télétravail

  • Retourner un peu au bureau pour limiter l’addiction au travail et recréer des face à face, pour plus de profondeur dans les échanges


7. Les pièges à éviter ?


La sérendipité vient rarement en restant assis sur sa chaise et l’audace collective se ramollit en visio. Un des grands risques du travail à distance, c’est de perdre sa capacité à innover, à résoudre des problèmes complexes et à prendre des risques pour ne faire que ce qu’on l’on sait parfaitement excecuter. Il faut donc s’astreindre à aérer ses neurones et à conserver cette gymnastique de résolution de problèmes, de quête de solutions dans le quotidien.


8. Si vous aviez un seul conseil à donner aux salariés ? aux employeurs ?


Il y a beaucoup d’injonctions sur la collaboration à distance, vis-à-vis des managers comme des employeurs. Or je ne crois pas au « grand soir » avec une modification éclaire des façons de travailler post-Covid. Certains ont tenté plein de choses pendant les confinements quand d’autres sont perdus.

Ces techniques s’apprennent en les pratiquant dans la durée. L’essentiel est donc de faire bouger le curseur au quotidien pour trouver petit à petit une meilleure façon de collaborer à distance. Pour cela je nous invite tous à tester certaines de ces 130 pratiques, pour trouver son style, ce qui est efficace pour son équipe, son quotidien.

Le livre inclut dans ce but un accès à un mois d’application laWEbox, pour se lancer, ancrer, répéter et tester des pratiques.




"130 règles d'or pour collaborer à distance", Ed Marabout

* Depuis 2016, Alexia de Bernardy s'est alors consacrée au sujet du relationnel dans le monde du travail en entreprise, avec le livre « Moteurs d'engagement » et la création de la WE box, start-up Rh digitale qui a pour vocation de booster l'esprit d'équipe et l'engagement des salariés en entreprise.





foxrh cabinet de recrutement RH et paie


Posts récents

Voir tout