• Preventech consulting

Détecter et résoudre les problèmes de harcèlement moral au travail


Détecter et résoudre les problèmes de harcèlement moral au travail

Dans tous les secteurs d’activité, et quelle que soit la taille de l’entreprise, aucun employeur ou employé n’est totalement à l’abri du harcèlement moral dans un cadre professionnel, en tant que victime ou témoin. Au lieu de freiner le phénomène, le télétravail en a fait émerger de nouvelles formes, en raison de la dégradation des conditions de travail. Plus que jamais, il est indispensable de savoir détecter de telles situations et les prendre en charge de manière appropriée.


Sommaire

  1. Les formes et dangers du harcèlement moral au travail

  2. Le traitement et la prévention des situations de harcèlement


FoxRH, cabinet de recrutement aux opportunités  RH et Paie







1) Les formes et dangers du harcèlement moral au travail


La loi stipule que : « Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d’altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel ».

Ayant l’obligation légale de garantir la santé et la sécurité de ses collaborateurs (article L.1152-4 du Code du travail), l’entrepreneur doit mettre en œuvre toutes les mesures adéquates pour identifier de telles situations et y mettre un terme.


Il n’est pas toujours facile de repérer ces comportements hostiles, offensants et répétés, d’autant qu’ils sont souvent perçus de manière subjective : moqueries, critiques, paroles blessantes, insultes, blagues douteuses, isolement, menaces ou intimidation, propagation de rumeurs, humiliations, attribution de tâches irréalisables, punitions infantilisantes…


Contrairement aux idées reçues, les experts affirment que les harceleurs ne sont pas tous des pervers narcissiques. Et une telle situation ne concerne pas uniquement le harceleur et le harcelé, mais également les témoins passifs et l’autorité. Cette absence de réaction constitue une violence supplémentaire pour la/les victimes(s), renforçant le sentiment d’insécurité et cassant le lien social.


Certaines osent en parler, d’autres non. Avec le télétravail, il est encore moins aisé d’échanger avec ses collègues ou un supérieur concernant ces actes inappropriés. Or, même sur des durées courtes, ceux-ci peuvent avoir des conséquences lourdes :

· mal-être,

· perte d’estime de soi,

· stress,

· état dépressif,

· démotivation et désinvestissement dans le travail, voire pensées suicidaires.



2) Le traitement et la prévention des situations de harcèlement


L’entreprise doit écouter la victime, diligenter une enquête interne si nécessaire afin de qualifier les faits, reconnaitre sa responsabilité et agir afin de réparer le préjudice subi. Cette intermédiation peut commencer par une discussion avec le harceleur et/ou son manager, ou encore avec le médecin du travail ou un psychologue.


L’intervention d’un cabinet extérieur est également envisageable afin de rétablir un environnement de travail épanouissant pour tous. Dans tous les cas, la confidentialité des propos rapportés doit être garantie, afin de mettre le salarié à l’aise et encourager la prise de parole, sans minimiser les faits ou décrédibiliser la victime.


Spécialiste de la Qualité de Vie au Travail, le cabinet Preventech Consulting fournit notamment un accompagnement aux entreprises en matière de détection, de prévention et de traitement des risques psychosociaux (RPS). L’équipe propose en premier lieu un diagnostic des facteurs de RPS, incluant la question du harcèlement au travail, afin d’être en mesure d’intervenir efficacement sur le collectif dégradé.


En fonction du bilan, différentes réponses sont mises en place :


· La formation de référents, car l’écoute est essentielle ;

· Des conférences pour la sensibilisation des salariés aux problématiques identifiées ;

· Des ateliers ou webinars sur les thématiques du stress et de la souffrance au travail, du bien-être, du traitement préventif des incivilités ;

· Mise en place de séances de coaching, de méditation, et/ou d’une cellule de soutien psychologique.

Bien entendu, le management bénéficie de prestations spécifiques, notamment pour une gestion de crise maîtrisée et un encadrement bienveillant des équipes. Car dans un cadre plus large, l’entreprise doit comprendre ses propres dysfonctionnements, qui ont permis à une telle situation de s’installer. Grâce à l’intervention « sur mesure » de l’équipe Preventech, l’entreprise préserve la santé physique et mentale de ses salariés, et par extension, sa performance et son attractivité.


Un article rédigé par notre partenaire Preventech Consulting


FoxRH, cabinet de recrutement spécialisé RH et Paie