• Preventech consulting

Le repos, pilier de votre stratégie QVT !


Favoriser le repos des salariés, un volet important de la stratégie QVT

Aujourd’hui, les entreprises consentent des investissements importants en faveur de stratégies de qualité de vie au travail, piliers de l’efficacité et la fidélité de leurs salariés.

Cette QVT passe entre autres par la qualité des temps de repos.


Or, avec les outils digitaux et la généralisation du télétravail, qui font disparaitre progressivement la frontière entre vies professionnelle et privée, se déconnecter pour « recharger ses batteries » est de plus en plus complexe. Les employeurs disposent de différents moyens pour aider leurs collaborateurs à mieux se reposer.


Sommaire

  1. L’enjeu de la déconnexion dans un monde du travail exigeant

  2. Le rôle des managers et dirigeants dans l’incitation au repos des collaborateurs


FoxRH, cabinet de recrutement aux opportunités RH et Paie







1) L’enjeu de la déconnexion dans un monde du travail exigeant


En permettant l’automatisation d’une majorité de tâches, les outils numériques sont d’une aide précieuse pour les travailleurs. Néanmoins, la concurrence accrue et les exigences croissantes des clients dans une économie en pleine mutation maintiennent une forte pression sur ces derniers.


Dans un contexte d’augmentation des risques psychosociaux au travail (RPS), bien se ressourcer n’est pas un luxe, mais une nécessité, pour rester en bonne santé et performant. L’entreprise a un rôle crucial à jouer pour que les salariés s’autorisent à s’accorder du temps pour le repos et les loisirs, et puissent en profiter.


En premier lieu, la déconnexion est indispensable à un repos de qualité. Afin de l’encourager, le droit à la déconnexion a été introduit dans le Code du travail en janvier 2017. Il complète les dispositions des articles L. 4121-1 et suivants concernant les obligations de l’employeur en matière de sécurité et de protection de la santé physique et mentale de ses employés.


Un grand nombre d’organisations ont ainsi instauré des règles visant à restreindre l’usage des outils professionnels (ordinateurs, smartphones, messagerie électronique) en dehors des horaires de bureau. Il reste que cet effort est loin de suffire. C’est la culture de l’entreprise qui doit évoluer afin que la déconnexion et le fait de prendre soin de sa santé physique et mentale soient valorisés au lieu du surinvestissement et de la surcharge.


Pour relever ce défi majeur, l’accompagnement d’un spécialiste de la prévention des RPS comme le cabinet Preventech Consulting est recommandé.


Après un diagnostic de la situation au sein de l’entreprise, notre équipe propose des solutions sur mesure concernant la prévention et la prise en charge des problèmes identifiés.


Celles-ci peuvent prendre différentes formes :


· Formation de référents,

· Ateliers et conférences pour la sensibilisation aux RPS et au droit à la déconnexion,

· etc.


À une plus large échelle, l’intervention de nos experts aux compétences complémentaires vise l’amélioration du cadre et des conditions de travail générales des employés, moteurs de leur bien-être et de la performance de toute l’organisation.



2) Le rôle des managers et dirigeants dans l’incitation au repos des collaborateurs



Même lorsque l’entreprise incite ses salariés à se déconnecter afin de mieux se reposer, cela reste souvent plus facile à dire qu’à faire.


De nombreux facteurs psychologiques y concourent :


· L’abondance d’informations,

· La multiplicité des tâches et des urgences à gérer,

· Des clients de plus en plus exigeants,

· …



Pour les managers, la clé pour réduire la charge mentale des équipes, à défaut de la supprimer, est d’optimiser l’organisation du travail.


Pour chaque projet, définir clairement les attentes, les délais et la répartition des tâches entre les différentes personnes impliquées permet à chacun d’aménager son emploi du temps au mieux et éviter les conflits.


Il convient également de limiter les destinataires des mails afin de diminuer drastiquement le nombre de courriers à traiter et ne pas encombrer le cerveau de tout le monde avec des informations superflues.


De même, n’inviter aux réunions que les collaborateurs indispensables permet aux autres de se focaliser sur leurs propres missions.


Il peut également être intéressant d’instaurer des rituels destinés à faciliter la déconnexion. Par exemple, pousser les employés à terminer leur journée un petit peu plus tôt sur une tâche accomplie vaut mieux qu’en entamer une autre en sachant qu’elle sera interrompue, ce qui ne peut qu’engendrer de la frustration. Et tous les vendredis, faire un point en groupe sur l’avancée des travaux en cours et planifier la semaine suivante permet à chacun de profiter sereinement de son week-end.


Enfin, la reconnaissance professionnelle est un facteur de satisfaction essentiel pour les individus. Savoir que leur travail et leur contribution à l’atteinte de l’objectif commun sont appréciés les rassure et favorise leur repos.



Un article rédigé par notre partenaire Preventech Consulting, n'hésitez pas à consulter le nouveau catalogue de formations.


Source : editions-tissot.fr/actualite/sante-securite/et-si-la-prevention-des-rps-s-interessait-aux-temps-de-repos



FoxRH, le cabinet de recrutement spécialisé RH et Paie