Le management zen élimine les effets néfastes du stress

7 Mar 2017

 

Le bien-être au travail n’est pas une simple mode et de nombreux dirigeants l’ont compris. Un environnement de travail sain et positif est propice au dynamisme, à la motivation et donc aux résultats.

FoxRH a rencontré Sébastien Dupont auteur de l'ouvrage le management zen qui tente de nous éclairer sur cette philosophie.

 

 

Qu’est ce que le management zen. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

 

Le management zen est la mise en œuvre d’une pensée positive et d’un environnement de travail sain, propice à l’expression du dynamisme, de la motivation, d’une capacité de travail et d’apprentissage.

 

Le manager zen prend en compte le syndrome général d’adaptation, communément appelé « Stress », et en élimine ses effets néfastes.

 

 

Le chef autoritaire a-t-il vraiment vécu ?

 

La réflexion portée par Le management ZEN publié aux éditions AFNOR ne va pas jusqu’à souhaiter la suppression de l’autorité. Il y a forcément une autorité qui doit être incarnée, ne serait-ce pour prendre les décisions.

 

L’objectif n’est pas n’ont plus de transformer les chefs en « guimauves » qui dorlotent des « stars » et encore moins qu’ils abandonnent leur rôle de manageur.

 

L’objectif est de reconnaitre d’une part les sources de la motivation et de les alimenter et d’autre part les sources du stress et d’éliminer les effets néfastes.

 

 

Est-il possible de concilier management zen et pression des objectifs et du chiffre ?

 

Oui, puisque d’autres pays sont en avance dans ce changement culturel. Tout juste 55 % des salariés de notre pays sont satisfaits de la reconnaissance qu’ils obtiennent au travail, contre 75 % pour les salariés suisses (avec une moyenne pour l’ensemble des pays étudiés de 67 %).

 

Chacun rencontre des manageurs qui arrivent mieux que d’autres à concilier la performance et la sérénité.

 

 

Pouvez-vous nous parler d’un cas concret d’un manager qui est passé au management zen et quelles ont été les étapes de cette transition ?

 

Le responsable du programme Balard, la construction du pentagone à la française, entre de mon point de vue dans cette catégorie de manageur ZEN.

 

Ensuite, nombreux font des efforts pour s’en approcher. Il s’agit d’une discipline et d’une philosophie de vie.

 

Je propose une charte en 10 points du Manageur ZEN dans le livre.

 

 

Quel(s) conseil(s) donneriez-vous à des managers qui souhaiteraient devenir plus zen dans leur management ?

 

Il y a quelques bonnes pratiques simples que nous oublions souvent pour résoudre des conflits du quotidien.

 

Pour en citer quelques uns parmi les 101 conseils du livre : faire appel au terrain pour trouver et mettre en œuvre des solutions, clarifier les rôles et encourager le travail en équipe sur les sujets aux interfaces et relativiser avec les phrases magiques : « Face à un problème, de deux choses l’une : soit il y a une solution alors ce n’est pas la peine de s’en faire, soit il n’y a pas de solution, alors pourquoi s’en faire ? » (Confucius).

 

Il faut ensuite reconnaitre le droit à l’erreur comme une chance d’améliorer les processus et de rendre le groupe plus fort et surtout de garder à l’esprit de donner du sens aux actions.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Notre selection
Please reload

Nos articles les plus lus

"La maitrise de la voix est un formidable vecteur de bien être&qu...

La transformation digitale n'est pas une question d'outils mai...

Le coworking : une nouvelle manière de travailler ?

"Ce boulot est pour moi" ou comment réussir à décrocher le j...

Grande enquête RH : la place des femmes dans la fonction RH

Interview : Comment recruter sans discrimination ?

1/1
Please reload