MoodWork, la solution de bien-être clef en mains

31 Oct 2019

FoxRH a rencontré  Leopold Denis fondateur de MOODWORK. Il nous fait le plaisir de répondre à quelques questions pour en savoir plus sur cet accompagnement individuel, scientifique et humain au service de la Qualité de Vie au Travail

 

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

 

Je m’appelle Léopold Denis, j’ai 27 ans et je suis co-fondateur de Moodwork. Après un parcours d’école de commerce très focalisé sur l’Asie, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure entrepreneuriale avec mon meilleur ami et un professeur de mon école.

 

 

Quel est le concept de Moodwork ? 

 

Moodwork est une application web et mobile qui a pour objectif de rendre chaque salarié en entreprise acteur de sa propre qualité de vie au travail. On se considère bien trop souvent comme un infime rouage d’une immense machine et l’on finit par penser qu’il est impossible d’agir sur son propre bien-être au travail. Mais c’est complètement faux ! La Qualité de Vie au Travail ce sont certes des facteurs organisationnels qu’on ne peut pas changer mais ce sont aussi des facteurs individuels sur lesquels nous avons tout pouvoir. 

            Le concept de Moodwork réside donc dans l’idée de donner à chacun les outils pour pouvoir agir sur ces facteurs individuels. 

 

 

Qu’est-ce qui vous a convaincu de vous lancer dans ce projet ? À quel besoin répondez-vous ? 

 

De nombreuses choses m’ont motivées à lancer ce projet. La première est le sens, nous travaillons au quotidien pour améliorer le bien-être au travail. Et aujourd’hui nous accompagnons près de 20 000 personnes !

            La deuxième raison qui m’a poussée à me lancer dans ce projet est l’aspect recherche. Nous avons monté cette entreprise avec des chercheurs et avons décidé de garder cela dans notre ADN. En plus de proposer des outils validés scientifiquement, nous menons en continu des études sur la Qualité de Vie au Travail, le burn out, le bore out... 

            Enfin, et cela répondra également à votre seconde question, c’est le fait que je suis persuadé que nous répondons à un besoin fort au bon moment. Les dépenses en matière des QVT et de RPS ne font qu’augmenter depuis 20 ans et paradoxalement, le stress, le burnout et l’absentéisme ne font qu’augmenter !

Je suis intimement persuadé que cela réside notamment dans le fait que le salarié est totalement déresponsabilisé sur ces sujets : seule une poignée de personnes gère la QVT en entreprise. Mais elle est pourtant l’affaire de tous !

 

 

Qui sont vos principaux concurrents et comment vous démarquez-vous ? 

 

Le marché de la QVT est très porteur chez les start-ups françaises.

Cependant, en faisant un rapide tour d’horizon, on remarque que 90% d’entre elles se focalisent sur la remontée d’informations.

On envoie des questionnaires aux salariés, on consolide les réponses et on fournit des rapports aux supérieurs.

C’est une très bonne chose mais l’innovation est maigre car cela existait déjà auparavant avec des questionnaires certes moins fréquents mais plus complets.

Moodwork apporte quelque chose de nouveau et complètement insolite à l’entreprise : la responsabilisation et l’implication du salarié dans sa propre Qualité de Vie au Travail.   

 

 

 

Quels sont vos projets de développement à moyen et long terme ?  

 

Nous sommes actuellement dans une très forte phase de croissance car notre outil intéresse beaucoup et ce dans beaucoup de secteurs !

Nous souhaitons donc toucher de nouveaux secteurs tels que l’éducation, la santé, le public... Et toucher de nouvelles zones géographiques, notamment l’Allemagne et l’Angleterre.

 

 

Quelle citation représenterait le mieux votre esprit d’entreprise ?

       

 

"La QVT pour nos clients, nos utilisateurs et nos salariés ! "

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Please reload

Notre selection
Please reload

Nos articles les plus lus

"La maitrise de la voix est un formidable vecteur de bien être&qu...

La transformation digitale n'est pas une question d'outils mai...

Le coworking : une nouvelle manière de travailler ?

"Ce boulot est pour moi" ou comment réussir à décrocher le j...

Grande enquête RH : la place des femmes dans la fonction RH

Interview : Comment recruter sans discrimination ?

1/1
Please reload