• Matthieu Buchoud

Au fait … c’est quoi le stress ?


Depuis quelques années, nous parlons du stress comme quelque chose d’exclusivement négatif, or ce n’est pas forcement toujours le cas. Un bon niveau de stress peut également être motivant et pousser l’individu à se dépasser. Une bonne définition du terme « stress » pourrait être : « un stress est une stimulation ponctuelle à caractère agressif ou bénéfique pour l’organisme ».

En clair, lorsque notre cerveau perçoit un danger, quel qu’il soit, il déclenche une réaction de stress en produisant des hormones (principalement adrénaline et cortisol) qui vont préparer l’organisme à la situation de combat ou de fuite, en optimisant les capacités physiques et cognitives de l’individu sur le court terme et en mettant en « veille » toutes les fonctions non indispensable à la survie, comme la digestion et bien d’autres (c’est comme ça par exemple que lorsqu’un stress survient, votre repas vous « reste sur l’estomac »).

Cette réaction nous vient de nos ancêtres qui peuplaient la terre il y a plus de 2 millions d’années et elle est toujours codée en nous génétiquement. A cet époque, la capacité à réagir de façon vive et intense (combat ou fuite) était simplement vitale et le stress était un phénomène salvateur, qui n’intervenait que de façon ponctuelle et ne durait pas très longtemps.

De nos jours, les choses sont bien sûr différentes, nous risquons beaucoup moins de nous faire attaquer par un lion au coin de la rue. En cas de situation avec un objectif à court terme par exemple, le stress permet d’avoir l’énergie nécessaire à l’atteinte des objectifs. Par contre, quand ces situations se répètent, qu’elles sont trop intenses, trop fréquentes, le stress chronique survient, qui nous amène doucement à l’épuisement.