top of page
  • Onlinecv.fr

Comment annoncer sa démission à son employeur ?

Dernière mise à jour : 14 déc. 2022




Lassitude, rémunération peu attractive, manque de perspective… Il existe de nombreuses raisons qui peuvent vous pousser à quitter votre poste actuel. Quel que soit le motif de votre démission, vous devrez annoncer votre départ à votre supérieur hiérarchique.


Vous ne trouverez pas de procédure légale à suivre point par point, mais il est essentiel de respecter certaines règles pour passer le cap de ce moment délicat et ne pas impacter négativement la suite de votre parcours professionnel.


Que vous ayez déjà reçu une autre proposition d’embauche et que vous soyez encore en train d’envoyer votre CV, voici 5 conseils pour présenter votre démission et vous assurer que votre décision soit accueillie dans les meilleures conditions.


Sommaire :


1. Assurez-vous de prendre une décision murement réfléchie.

2. Informez directement votre supérieur de votre décision.

3. Expliquez la ou les raison(s) de votre démission.

4. Préparez-vous à d’éventuelles négociations.

5. Respectez la durée du préavis fixée par votre convention collective.










1. Assurez-vous de prendre une décision mûrement réfléchie.

Démissionner fait partie de vos droits en tant que salarié, quel que soit votre type de contrat. Toutefois, avant de sauter le pas, il est important de vous assurer de ne pas prendre cette décision sur un coup de tête en cas de conflit, de burn out ou de démoralisation, par exemple.


Si vous vous retrouvez dans l’une de ces situations, il vaut mieux commencer par en parler avec votre supérieur ou par prendre un congé. Vous aurez ainsi l’occasion de prendre du recul et d’évaluer votre décision de démissionnerde manière plus posée.


Vous pourrez également prendre le temps de soigner votre démission pour quitter votre entreprise actuelle en bons termes. Faire une dernière bonne impression est tout à votre avantage pour la suite de votre carrière.


2. Informez directement votre supérieur de votre décision.

Dès que vous avez pris votre décision, la première chose à faire est d’en informer votre supérieur direct avant d’en faire part à toute autre personne telle que le responsable des ressources humaines.


Demandez un entretien avec votre manager pour lui partager votre nouvelle de vous-même et éviter qu’il ne l'apprenne de la bouche de vos collègues. Organisez un véritable tête-à-tête le plus rapidement possible et énoncez votre départ de manière claire et courtoise, sans tourner autour du pot.


Vous devrez ensuite rédiger une lettre de démission pour officialiser votre rupture de contrat avec votre employeur. Si vos relations sont particulièrement conflictuelles, vous pourrez vous contenter de lui remettre votre lettre en main propre ou même de lui faire parvenir par courrier recommandé.


3. Expliquez la ou les raison(s) de votre démission.

Sachez que vous n’êtes en aucun cas obligé de vous justifier ou de présenter les motifs de votre choix. Vous êtes libre de décider des informations que vous souhaitez partager avec votre supérieur et de celles que vous souhaitez garder pour vous.


Cependant, expliquer les raisons qui vous poussent à démissionner peut vous aider à quitter votre poste sur une note positive. Vous éviterez ainsi de laisser votre employeur perplexe et de créer une certaine rancœur et pourrez maintenir des relations professionnelles cordiales.


Dans un deuxième temps, n’oubliez pas d’informer vos collègues de votre démission, en particulier si vous entretenez de bonnes relations, car ils font partie de votre réseau professionnel. Vous pouvez également envoyer un e-mail collectif le jour de votre départ pour les remercier du temps que vous avez passé ensemble.


4. Préparez-vous à d’éventuelles négociations.

Si votre employeur reconnaît votre valeur et vos compétences, il peut vous faire une contre-proposition ou entamer des négociations pour tenter de vous retenir au sein de son entreprise.


Dans ce cas, prenez le temps d’étudier cette nouvelle offre avant de confirmer votre décision, car elle peut correspondre à vos attentes. Si vous avez reçu une autre proposition d’embauche, comparez les aspects et avantages de votre poste dans chacune des entreprises (rémunération, progression, horaires, missions, etc.).


Si, après votre période de réflexion, vous décidez de quitter votre entreprise actuelle, remerciez votre employeur de son offre et réitérez votre volonté de partir avec respect et courtoisie. Vous pourrez ainsi vous tourner vers votre nouvelle opportunité sans regret.


5. Respectez la durée du préavis fixée par votre convention collective.


Lorsque vous faites le choix de démissionner, vous ne pourrez pas quitter votre poste du jour au lendemain, ce qui est considéré comme un abandon de poste. Vous devrez respecter un délai de préavis pour permettre à votre employeur de préparer votre départ et votre remplacement.


La durée du préavis est généralement de 1 à 3 mois, mais elle varie selon votre ancienneté, votre type de contrat (CDI ou CDD) et la convention collective que vous avez signée à votre arrivée dans l’entreprise. Vous pouvez également négocier votre préavis lors de l’annonce de votre démission.


Au cours de votre période de préavis, vous ne pourrez pas refuser de travailler et devrez mener à bien vos missions professionnelles. Si vous avez posé des congés payés avant votre annonce, ils seront compris dans votre préavis. Toutefois, si vous posez vos congés alors que votre préavis est en cours, celui-ci sera mis sur pause et reprendra à votre retour.


FoxRH, cabinet de recrutement RH spécialisé dans les métiers des ressources humaines

bottom of page