• La team FoxRH

Multipotentiels, peut-être l'êtes-vous ?


Multipotentiels, peut-être l'êtes-vous ?

"Multipotentiels", Frédérique Genicot répond à nos questions dans cette nouvelle interview.



Sommaire :


  1. Qu’est-ce qui vous a poussée à écrire cet ouvrage ?

  2. Comment reconnait-on les multipotentiels ?

  3. 
En quoi ce profil est idéal à recruter dans une entreprise ?

  4. A l’inverse, quelles sont les difficultés rencontrées ces profils ?

  5. Après le recrutement, ces profils font-ils face à d’autres situations complexes ?

  6. Quel conseil donneriez-vous aux multipotentiels ?


FoxRH cabinet de recrutement aux opportunités RH et Paie







1) Qu’est-ce qui vous a poussée à écrire cet ouvrage ?


En 2019, j’ai écrit un premier livre Adieu salariat, bonjour la liberté. Parmi les 5 pistes de reconversion abordées, je décris les slasheurs, celles et ceux qui ont plusieurs activités en même temps. J’ai eu très vite envie d’écrire un autre livre sur ce sujet.

En effet, je suis une multipotentielle depuis toujours. J’ai été salariée pendant 16 ans, j’ai travaillé dans 6 entreprises différentes. Entrepreneure depuis 2006, j’ai été consultante, j’ai aussi créé une agence de télémarketing. Aujourd’hui, je suis coach, conférencière, autrice et créatrice de podcast.

Je souhaite, dans ce livre, montrer la richesse de ces profils. J’explique aussi comment assumer et prendre sa place de multipotentiel en tant que salarié et/ou entrepreneur. Mon parti pris ? Rendre les choses simples et évidentes et inviter le lecteur à passer à l’action. Le livre est rempli de modes d’emploi, de conseils pratiques.



2) Comment reconnait-on les multipotentiels ?


Ce sont des personnes qui ont exercé différentes activités, métiers dans une même vie, des s champions de la reconversion ! D’autres exercent différentes activités en même temps. Enfin, certains multipotentiels ont un métier alimentaire et des passions en dehors de leur vie professionnelle. Pour mieux comprendre ces profils, cet extrait de mon livre les décrit précisément.

Côté personnalité, les multipotentiels sont curieux, ils aiment apprendre et s’ennuient aussi très vite. Ce sont des éternels débutants. Ils font des liens entre les choses, entre les gens. Ils repèrent les signaux faibles, leur créativité est également reconnue, ils se signalent par une pensée out of the box.

3) En quoi ce profil est idéal à recruter dans une entreprise ?


Les entreprises font face à des changements majeurs, l’environnement est incertain, volatile. La transformation digitale, l’impact du changement climatique remettent beaucoup d’organisations, de pratiques actuelles en question. De plus, les jobs de demain ne sont pas tous aujourd’hui connus, certains n’existent pas encore. Les entreprises cherchent des profils avec une grande capacité d’adaptation, des personnes qui aiment apprendre, qui ont été habitué à travailler dans des environnements différents, à exercer des activités nouvelles. Cette description ressemble à celle des multipotentiels. Enfin, ces généralistes ou multi-experts privilégient une approche transversale des sujets, souvent différente de la vision en silo des organisations.


4) A l’inverse, quelles sont les difficultés rencontrées ces profils ?


Le recrutement basé sur le CV classique ne les favorise pas, ils cumulent les expériences, sans parfois, mettre en avant les liens entre les différentes activités. Les candidats multipotentiels devraient sélectionner et mettre en avant les informations pertinentes pour le poste et les missions recherchées. Du côté des entreprises, embaucher des personnes ayant un parcours linéaire présente moins de risques. Les multipotentiels peuvent faire peur, leur motivation et intégration inquiètent, on préfère des personnes rapidement opérationnelles, on joue la sécurité ! Une étude du réseau Primaveras sur les profils atypiques indique que leur recrutement est privilégié quand le dirigeant est convaincu de la richesse de ces parcours. Des transformations majeures au sein de l’entreprise, une démarche RSE et un secteur en tension motivent aussi le recrutement des profils atypiques.



5) Après le recrutement, ces profils font-ils face à d’autres situations complexes ?


Après un certain temps, les multipotentiels commencent à s’ennuyer. Plutôt que de quitter l’entreprise, ils sont invités à réinventer leur job. Ce n’est pas toujours simple sans empiéter sur les prérogatives de leurs collègues. Face à cette situation, la critique doit être factuelle et constructive, le constat se transforme en propositions concrètes. Je crois à une forme de relation gagnant-gagnant entre le manager et les multipotentiels. Le manager a pris conscience de leurs talents et sait comment les valoriser dans l’entreprise en leur confiant des missions qui correspondent à leurs envies, leurs motivations. Il pose aussi le cadre et pourra, le cas échéant, inviter ces profils très engagés dans leurs missions à mieux doser leur énergie pour éviter l’épuisement.



6) Quel conseil donneriez-vous aux multipotentiels ?


De bien se connaitre. Le regard, le jugement des autres sont parfois difficile à vivre, ils poussent certaines personnes à faire des choix d’orientation, de reconversion qui ne leur convient pas, plus. Dans le livre, de nombreux exercices permettent de définir ce qui est important pour chacun, je les appelle les invariants, ils définissent votre boussole intérieure. Personnellement, je les utilise lorsque je fais face à un choix de projets, de nouvelles activités.



Multipotentiels


Genicot F., Multipotentiels, Dunod, octobre 2021.


Une interview de Frédérique Genicot par Tiphaine Rabolt pour FoxRH.








FoxRH cabinet de recrutement RH et Paie